Hephaistos

Héphaistos fait parti de la mythologie grecque et est le dieu du feu, des volcans et de la métallurgie. Il est le fils d’Héra et de Zeus ou d’Héra seule selon certaines sources. Héphaistos est généralement représenté sous la forme d’un forgeron boiteux car sa mère le trouvant si laid à la naissance l’aurait jeté du haut de l’Olympe mais il est avant tout un créateur d’objets magiques. Les romains ne nommait « Vulcain ». comme dit précédemment, Héphaistos est le fils d’Héra mais on est pas sûr qu’il ait eu un père. Selon la légende la plus courante, Héra étant jalouse du fait que Zeus ait engendré seul Athéna, elle engendra par vengeance seule Héphaistos. Afin de se venger de sa mère, Héphaïstos créa un trône conçut pour emprisonner quiconque s’asseyait dessus et l’envoya à l’Olympe comme cadeau. Héra s’y installa et fut emprisonné, mais les dieux confièrent à multiple reprises à différentes personnes d’aller le chercher afin qu’il délivre par sa mère. Ce qui arriva et Zeus accorda comme récompense à Héphaistos la main d’Aphrodite. La légende concernant son infirmité n’est pas certaine car en effet il existe diverses versions pour expliquer sa jambe boiteuse. Certains racontent, à l’époque moderne, qu’il était représenté sous la forme d’un forgeron boiteux pour représenter l’exposition des travailleurs face aux métaux lourds comme le plomb ou l’arsenic. il faut savoir que l’exposition chronique à l’arsenic a pour conséquence une atteinte nerveuse avec une faiblesse musculaire voire même la paralysie d’un des membres.
Ce qui différencie Héphaistos des autres dieux est qu’il n’est pas reconnu pour ses aventures extraconjugales étant donné qu’elles n’ont pas existé. En effet, après avoir été délaissé par Aphrodite, Héphaistos décida de conquérir Athéna , ainsi son sperme se répandit sur la cuisse de la déesse , d’où elle l’essuya avec un peu de laine, qu’elle jeta par la suite sur le sol. Ainsi, la terre féconda Érichthonios. Héphaistos possède trois lieux de culte à Athènes , un autel à côté de l’autel de Poséidon, un grand temple sur la butte du Kolonos Agoraios ainsi qu’un autel à l’Académie.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *